RECHERCHER SUR LE SITE

Manifestations

2016

9 fevrier 2016 : participation à l’AG du crédit agricole qui nous décerna le Ruban Vert il y a quelques années.Lectures de textes sur la Grande Guerre par des membres de l’association et exposition de quelques panneaux de notre manifestation de été sur la Vie à l’Arrière en 14-18 et diaporama.

mars 2016 : AG de MNA et petit extraits a capella de son répertoire par Christophe di Domenico au chateau de Nieul.

26 avril : Conférence par Monsieur Michel Kiener sur les voies de communication en Limousin au 19 è siècle, avec 60 personnes à la salle des fêtes de Chaptelat.

mai 2016 : -prêts de nos panneaux de la Grande Guerre à St Gence pendant 1 mois ;

 -sortie à la Butte Frochet en cie du Conservatoire des Espaces naturels et de Mr Labidoire.Une quinzaine de personnes ont résisté au mauvais temps.

juin 2016 : prêt de nos panneaux à l’ESPE (école des professeurs des écoles de Vantaux à Limoges).

Participation aux grandes manifestations locales où nous étions invités (Les Ostensions à Chaptelat ; les journées gauloises à St Gence). Autant d’occasions de nous faire connaitre et de contacter le public ; ventes de revues et distribution de flyers.

1er juillet : visite de la Zone humide de Nieul et écoute prévue du chant du Rossignol. Commentaires de Mr Guy Labidoire du Conservatoire des Espaces Naturels (CEN) ;25 personnes ont apprécié cette sortie nocturne en famille.

juillet et aout : visites commentées du Chateau de Nieul par des membres bénévoles de l’Association qui s’y sont bien engagés avec coeur. Rencontre là encore d’un public interessé.Visite en petits groupes de 10 maxi.(232 personnes sur les 2 mois)

4 aout : sortie à la nouvelle Cité de la Tapisserie d’Aubusson. Une collection et un lieu magnifiques. Nous n’étions malheureusement que 4 pionniers à nous y être aventurés. Un lieu que, unanimement nous vous recommandons dans vos futurs projets de visite.

3septembre 2016 : inauguration de l’exposition "Au Pays de l’Arbre et de l’Eau" avec un film de Marc Wilmart sur les Bonnes Fontaines. Mr Wilmart, Président de la Cinémathèque limousine à Limoges, a pu nous donner des précisions sur ce film et des perspectives de travail et de sorties nouvelles qui ont suscité l’interêt de tous.

17 et 18 septembre : journées européennes du patrimoine.(+ de 250 visiteurs mais moins que l’année passée).Nous avons fait visité le château le dimanche 18 et accueilli les visiteurs à notre exposition. Un public interessé et content de trouver tant d’anecdotes et de revues d’histoire concernant notre territoire.

 

 

2015

Chorale du Palais en clôture de l’assemblée générale de l’association le 14 mars 2015 au Mas Martin de Veyrac. Elle a offert au public une prestation de qualité. Prestation qui s’est poursuivie lors du verre de l’amitié où conversations et chants se mêlaient.

La Présidente et l’ensemble du conseil d’administration de Mémoire de Nieul et Alentours souhaitent remercier chaleureusement les choristes et la chef de choeur tant pour le concert que pour la qualité des échanges.

Conférence "14-18, le Limousin dans la Guerre, la vie à l’arrière", de Pascal Plas, Directeur de la Chaire d’Excellence gestion du conflit et de l’après conflit, le 18 avril 2015 en salle d’honneur du château de Nieul.

« Les Commémorations sont un hommage aux morts ». C’est en ces termes que M. Pascal Plas, historien, directeur de la Chaire d’Excellence gestion du conflit et de l’après conflit, a débuté sa conférence qui a captivé l’assistance nombreuse réunie au château de Nieul à l’initiative de Mémoire de Nieul et Alentours.

Après avoir présenté le Limousin comme une région de « l’arrière » par excellence, M. Plas a entrecoupé son propos de lectures de rapports et mémoires d’observateurs de l’époque appréciant les changements en cours d’une société qui a du s’adapter à des circonstances particulières difficiles et qui même loin du front a participé activement à l’effort de guerre.

Excursions autour de la statuaire féminine dans les monuments aux morts limousins :

Le jeudi 23 avril 2015, ont été visités les monuments aux morts de :

- CIEUX : jeune Limousine tenant de épis de blé, dite « la bergère » ; de part et d’autre de la statue : casque, fusil, chapeau, végétaux, attributs civils et militaires. Statue de 1,85 m sculptée dans un bloc de calcaire marbrier de Lavoux (Vienne). Maître d’oeuvre : Félix Honorat, d’après l’oeuvre d’Yvonne Gendron, artiste-sculpteur. Inaugurée le 17 novembre 1935, et de nouveau le 23 juillet 1985 en présence du modèle ayant posé 50 ans plus tôt (et qui est la mère de Victor Lanoux).

- BELLAC : Limousine assise, en costume local, tenant un casque de soldat sur ses genoux ; hauteur : 1 ;40 m. Granit du Compeix (Creuse) et pierre de taille de Blond. Auteurs : Henri Coutheillas, sculpteur ; Elie Berteau, architecte. Inaugurée le 9 septembre 1923. Visite de la ville de Bellac.

- LE DORAT : ensemble monumental de 7,64 m, en granit du Finistère. Allégorie : victoire ailée de 1,80 m adossée à une lanterne des morts. Auteurs : Henri Coutheillas, sculpteur ; Elie Berteau, architecte. Inaugurée le 13 octobre 1929. Visite de la ville du Dorat.

- LA SOUTERRAINE : soldat tenant dans sa main droite une petite victoire ailée. Sur les 4 faces du socle en granit, bas-reliefs en bronze (le sacrifice, les funérailles, la blessure, l’attaque). Auteur : Charles Hofman, sculpteur. Inaugurée le 8 juillet 1923. Visite de la Tour de Bridiers, du XIIIème siècle.

- THOURON : jeune Limousine en costume local portant un bouquet, debout devant des croix. Statue de 1,60 m en pierre de Lens (Gard), socle en granit du Compeix (Creuse). Maître d’oeuvre : Félix Honorat, d’après l’oeuvre d’Yvonne Gendron, artiste-sculpteur. Inaugurée le 24 septembre 1933.

Source pour les visites : En mémoire d’elles- La Statuaire féminine dans les monuments aux morts féminins- 14-18, par Janette Cathalifaud et Josepha Herman-Bredel, Culture et Patrimoine en Limousin, 2008.

Le 30 mai 2015 ont été visités les monuments de

- SAINT YRIEIX SOUS AIXE : pyramide présentant à sa base une statue en bronze, femme offrant un rameau d’olivier. Allégorie de la Jeunesse : copie réduite d’une œuvre de Chapu réalisée après 1871 pour le monument commémoratif à l’école des Beaux-Arts de Paris. Monument en granit du Compeix (Creuse). Auteurs : Félix Honorat, sculpteur (pyramide) ; H.M.A. Chapu, sculpteur.

- ROCHECHOUART : ensemble monumental à deux faces : allégorie de la Paix ou de la Victoire, en position frontale ; à l’arrière, femme prosternée, allégorie de la Douleur. Pierre de taille. Auteur : Delpérier, artiste statuaire. Inauguré le 28 septembre 1924.

- CHALUS : Limousine debout, devant une pyramide de 6 m. Granit du Nontronnais (Dordogne). Auteurs : Henri Coutheilhas, sculpteur ; Elie Berteau, architecte. Inauguré le 21 octobre 1923.

- SAINT YRIEIX LA PERCHE : pyramide et statue de la République guerrière ; drapeau et accessoires militaires. Hauteur totale : 6 m. Statue en bronze, à 92 % de cuivre, de 2,30 m à la flèche du drapeau. Auteurs : Jules Pollachi, sculpteur ; A. Durenne, fondeur. Inauguré le 30 octobre 1921.

Annie Chazeaubénit

Conférence le 26 juin 2015 à la salle des fêtes de Saint-Gence de l’auteur Jean-Guy Soumy : "Les femmes en 14-18, le point de vue du romancier", "Les conditions de vie imposées aux femmes, leurs rêves, leurs échappées, constituent l’un des axes de mon travail d’écriture. Peut-être parce que je vois un rapport entre l’exil accepté de l’écrivain et certaines formes d’empêchements imposées aux femmes.

Comment, lorsqu’on est un romancier, ne pas rencontrer un jour la Grande Guerre ? Lorsque je me suis trouvé confronté à cette nécessité intérieure, j’ai tout de suite compris que je ne désirais pas descendre dans les tranchées. Mais que je souhaitais aborder l’écho de ce drame, vécu directement par les hommes, sur la société de « l’arrière ». Qui d’autre alors mieux qu’un personnage féminin peut traduire le souffle destructeur propagé depuis le front ? Si bien exprimé dans cette parole d’épouse : « Je leur ai donné un agneau, ils m’ont rendu un loup ».

Dans mes livres, les femmes cantonnées sur une rive traversent le fleuve ou l’océan qui bornait leur univers. Contraintes à l’immobilité, elles deviennent voyageuses. Engeôlées dans le silence, elles prennent la parole. C’est ce franchissement qui m’intéresse. Ce passage qui renvoie à ma propre traversée du plafond de verre que constitue l’idée même d’écrire. Mais toute émancipation est douloureuse. Les conditions de travail de la munitionnette Anna, héroïne de La Chair des étoiles, sont épouvantables. Comme si cette peine ne suffisait pas, en temps de guerre, le corps des femmes ne leur appartient pas. Il relève de la Nation. Des juges se prononcent. Aimer ailleurs est impossible. Ou bien il faut fuir. Mais s’échapper c’est déjà se libérer.

Sur le plan littéraire, écrire un roman qui n’est pas un roman historique mais un récit se déroulant dans le passé, pose de nombreuses questions. Si l’Histoire apporte une forme d’exotisme confortable à l’auteur, elle peut aussi se révéler piégeuse. La distance aux personnages, en particulier à Anna, est un point central. Choisir d’écrire à la première personne est une décision aux conséquences importantes. La langue, le conflit entre la vraisemblance et le vrai, l’espace, le temps, sont autant d’aspects déterminants.

C’est sur cet ensemble de points, et d’autres encore qui vous apparaîtraient, que je vous propose d’échanger".

Jean-Guy Soumy

La conférence de M. Soumy a été suivie avec attention par une assistance nombreuse qui a échangé avec l’auteur tant sur les questions d’histoire concernant la Grande Guerre que sur le métier d’écrivain.

Le conseil d’administration de l’association souhaite remercié tout particulièrement la municipalité de Saint-Gence tant pour sa participation à la conférence que pour son soutien, son accueil et sa disponibilité.

2014

Causerie "Les vitraux de l’église de Nantiat" par François Leciclé, à l’église de Nantiat le 22 août 2014.

Exposition "14-18, ils sont au front", au château de Nieul du 23 août au 21 septembre (journées du patrimoine incluses).

Journées du patrimoine, 20 et 21 septembre, première ouverture de la Chapelle Saint-Martin.

Exposition "14-18, ils sont au front" : itinérante en partie
-du 20 octobre au 15 novembre, mairie de Saint-Gence,
-du 20 octobre au 15 novembre, mairie de Chaptelat,
-11 novembre, mairie de Nieul.

2013

Reportage télévisé. Dans le cadre de sa semaine consacrée aux "Passeurs de mémoire", TF1, via son journaliste local Carlo Paredes, s’est intéressé à notre association et particulièrement à Mme Solange Vincent-Redon. Comptant parmi les membres fondateurs de l’association, elle était et reste très active au sein de Mémoire de Nieul et Alentours.

Ces trois dernières décennies et avec quelques passionnés comme elle, Mme Vincent-Redon a recueilli de nombreuses archives, qui ont donné lieu à des expositions, des publications...et aujourd’hui la création du musée virtuel.

Le reportage a été diffusé le 16 avril, au 13 heures de TF1.

Un grand merci à Mme Benhadj, membre du conseil d’administration de l’association, qui a permis la réalisation de cette interview.

Causerie et concert. Le samedi 22 juin 2013 au château de Nieul a eu lieu une rencontre destinée à remercier tous ceux qui ont aidé à la réalisation de notre musée virtuel, mais aussi tous ceux qui d’une façon ou d’une autre ont contribué à la vie de l’association.

Depuis le début 2012, ce sont environ 400 visiteurs par mois qui ont consulté notre site avec un pic le 16 avril 2013, après le beau reportage de TF1, puisque dans l’après-midi qui l’a suivi, ils étaient 671 essentiellement de la région parisienne, puis du Poitou-Charentes à le regarder.

Programme de la rencontre.

Deux parties qui se répondent :

La première au château de Nieul à partir de 15h15

Accueil et présentation de témoignages de ce passé, chacun annonçant une étape de la seconde partie.

Rafraîchissements et possibilité de consultation de généalogie.

La seconde, à l’église de Nieul à partir de 18h.

Concert avec le Chœur de Chambre de Limoges dirigé par Jean-Marc Deglane

Chaque titre se voudra l’illustration d’un temps fort de notre histoire locale.

Rencontre pour l’Aurevoir, à partir de 19h30 au château de Nieul.

Nous remercions chaleureusement le choeur de Chambre de Limoges qui a harmonieusement su éclairer certains temps forts de notre histoire locale.

Sortie au site archéologique du Repaire à Vaulry : le 6 juillet.

Si nous avions connaissance de la présence d’un patrimoine minier à Vaulry : la mine moderne d’étain et de tungstène découverte au milieu du XIXème siècle et exploitée jusqu’en 1945, beaucoup d’entre nous ignoraient l’existence d’autres mines plus anciennes et complètement oubliées de la mémoire locale, parmi elles, celles du Repaire.

Depuis 2007, Ce site fait l’objet de fouilles archéologiques menées par une équipe de bénévoles dynamiques au sein de l’association « Stannifactum ».

Mme Mélanie Mairecolas qui l’anime a gentiment proposé une visite commentée de ce site à Mémoire de Nieul et Alentours.

Ces vestiges se trouvent bien cachés dans un sous bois, il fallait l’œil exercé de ces archéologues pour le discerner. Ils permettent de découvrir les étapes du travail des mineurs du Moyen Age.

Tout d’abord, l’extraction du minerai d’étain dans les mines à ciel ouvert. Deux fosses fouillées ont permis de mettre en évidence les techniques d’exploitation en caisson et les moyens de circulation entre les minières et les ateliers.

Ensuite, plusieurs structures mettent en évidence les différentes opérations nécessaires à la transformation du minerai (cassitérite) en métal : Le concassage, puis la concentration de ce gravier ainsi obtenu. Un canal qui suit la pente naturelle de la colline permettait d’apporter l’eau nécessaire et en même temps de filtrer le gravier en le tapissant d’une toile de lin, de bruyère ou d’une toison de mouton.

Deux autres structures sont creusées dans le granit : ce sont des fours de réduction pour la transformation du minerai en métal.

Ces activités encore visibles ont été datées du début du Moyen Age (Entre VIII et XIème siècles) dans l’état actuel des recherches, l’exploitation s’est poursuivie jusqu’au XVème avec un arrêt possible entre les XI et XIIème siècles.

On remarque aussi deux trous de poteaux ayant servi à la construction d’une cabane pour les mineurs.

Des grains de minerai, des déchets de métallurgie mis à jour attestent également les étapes de la production d’étain. Il a pu être daté un morceau de fer à cheval, des clous de charpente, mais le reste du mobilier archéologique exhumé se compose de petits fragments de céramique ou de métal en très mauvais état de conservation.

On ne connait pas la destination de cet étain une fois transformé. Cependant en Limousin en ces périodes, on produit des émaux en quantité considérable. L’étain servait d’opacifiant ou de colorant pour cette production. Par ailleurs l’étain pendant tout le Moyen Age est utilisé pour la vaisselle et l’étamage.

Ce site minier ne semble pas isolé dans le paysage. Il s’inscrit dans un réseau de chemins anciens. Deux d’entre eux mènent à une plate-forme. Cette dernière, trapézoïdale est constituée d’un talus en partie entouré de gros blocs de granit taillés. La fonction de cette enceinte n’est pas formellement déterminée, des recherches sont en cours pour mettre en évidence un lien avec les minières.

Ces vestiges ne sont pas très spectaculaires mais ces recherches sont pionnières à l’échelle européenne et les données collectées apportent un premier regard inédit sur ces mines médiévales.

Merci beaucoup à Mélanie Mairecolas, Tristan Dessolin et Baptiste Mossière pour leurs commentaires. Ils nous ont dévoilé une part méconnue de notre histoire locale.

R. Brothier d’après le dépliant de l’association Stannifactum.

Exposition "Croyances et coutumes", du 23 août au 15 septembre 2013 au château de Nieul. Les histoires de sorcellerie restent très répandues. Le Limousin reste une terre de croyances profondément ancrées dans le paysage et la mémoire collective.

L’association présentait également des chefs d’oeuvres, que la cité des métiers et des arts de Limoges avait eu la gentillesse de prêter des pièces uniques en donnant un petit aperçu de tout le savoir-faire et l’excellence des compagnons.

2012

Exposition de cartes postales sur l’aspect passé de nos communes en collaboration avec la médiathèque de Nantiat.

D’un service civique à l’autre : Apéritif dinatoire organisé au Mas Neuf de Chaptelat dans le cadre du départ d’Ela Gunduz et de l’arrivée de Lucile Robert.

Journée champêtre organisée au Mas de Thouron dans le but de promouvoir notre association ainsi que le musée virtuel.


Exposition « Sur les Rails ».

Visite découverte de la Tourbière du Petit-Moulin, située sur la commune de Veyrac. Sortie encadrée par M. Labidoire du Conservatoire des Espaces Naturels du Limousin.

Visite découverte du parc du château de Nieul avec les classes de l’école de Nieul, dans le but d’étudier la flore du parc. Visite encadrée par Marc Desage et l’association.

Visite découverte de l’histoire de Nieul, sur le terrain, avec la classe de CE1 de l’école de Nieul, encadrée par l’association.

Visite à Saint-Junien de l’exposition "Saint-Junien la Rouge" ainsi que de la ganterie Agnelle.

2011

Exposition : « Bon baisers de Nieul et alentours » (Voyager par le patrimoine).


Concert du quintette vocal Bleu De Four organisé à l’occasion des journées du patrimoines 2011 et journées portes ouvertes au château de Nieul.

2010

Conférence de Gaëlle Chaput, diplomée du master II Patrimoines, multimédias et tourismes de l’université de Poitiers : « Découverte du patrimoine culturel palestinien. »

2009

Exposition : « Nos aïeux ont bâti... et combattu ».

Conférence de Jean-Pierre Floc’h, Maître de conférence honoraire à l’Université de Limoges : « Histoire géologique du Limousin : Roches et minerais, archives du sous-sol ».

2008

Exposition : « Le bâti au fil de l’eau ».

Chorale des élèves de Saint-Jouvent afin de célébrer les Journées du Patrimoine.

2007

À l’occasion de la parution de la seconde partie de la brochure « Sous les drapeaux : 1900-1939 »

Exposition : « 14-18 en Haute-Vienne » en collaboration avec les Archives Départementales

Intervention de M. Audrerie auprès des classes de Nieul et Veyrac.

Conférence de Sara Louis, Maître de conférence à l’Université de Limoges : « Un bagnard... (originaire de Saint-Jouvent)... L’itinéraire de Jean Salesseau (1820-1884) ».

Exposition : « Nos aïeux ont bâti... À la découverte du patrimoine ancien » : Présentation des châteaux, maisons de maîtres, fermes limousines, églises du canton et de la communauté de communes Aurence Glane Développement.

Discussion avec J. G. Soumy sur ses oeuvres qui marque la fin de l’exposition.

Randonnée organisée par M. Brothier : « Un chemin, une école » qui a permis aux adhérents de constater le travail des élèves de Chaptelat pour préserver leur patrimoine.

2006

Exposition : « Patrimoine archéologique et minier du canton de Nieul et de sa région ».

Réception de la première partie de la brochure « Sous les Drapeaux : 1900-1939 ».

Visite aux Archives Départementales pour l’exposition « Paysages limousins au XVIIIe siècle » commentée par J. Audrerie.

2005

Exposition : « Le corps et le don » en collaboration avec A.D.O.T. 87 : Sculptures – Peintures – Engobes – Rakus 

Visite du four à porcelaine des Casseaux.

Exposition : « Les travaux et les jours : Métiers et objets de la vie quotidienne d’autrefois ».

 

2004

Exposition : « Photos-Souvenirs (1870-1939) ».

Conférence « Poèmes et souvenirs » : de Jacqueline Mahaut « Poésie et musique » et Solange Vincent-Redon « Comment l’enseignement à distance conduit à Mémoire du Canton de Nieul ? ».

Conférence de Renaud Chaume : « Nieul et ses environs au Moyen Âge ».

Préparation d’une « Action Jeunesse » auprès des écoles du canton.

Participation active à la journée portes ouvertes aux Archives départementales.

2003

Exposition : « Patrimoine sensible ».

Participation à la manifestation organisée à Nieul par l’association « Voitures d’Antan » créée par un groupe d’étudiants à l’I.U.T.

Mémoire du Canton de Nieul a été sollicitée pour présenter une histoire du château.

Rencontre avec l’association d’Isle « Les amis de Robert Margerit ».
Exposé sur l’écrivain et présentation du centre culturel.

Visite commentée au Musée de l’Evêché : « La rencontre des Héros ».

 


Conférence de M. Magne, membre du C.A.U.E. : « Le bâti ancien et la problématique de sa restauration à Saint-Gence ».

Journées de la restauration du patrimoine mobilier & immobilier : Conférence de M. Desage : « L’or blanc du Limousin : Kaolin des monts d’Ambazac ». Conférence de M. Gilles Bresson, Président du groupe d’études et de recherches sur les Grandmontains : « À la découverte de l’histoire et de l’architecture de Grandmont ».

2002

Visite des Archives Départementales avec Bernadette Barrière, Professeur à l’Université de Limoges.

Organisation d’un jeu-concours en liaison avec les ostensions de 2002.

Conférence : « Les transformations des paysages ruraux au XIX-XXe siècles ».

Exposition de photographies et peintures : « Les paysages du canton et des environs ».

Conférence de Mme Ardillier-Carras et M. Balabanian, Maîtres de conférence de l’Université de Limoges : « À la rencontre de l’Arménie et des Arméniens ».

Conférence de Renaud Chaume, Diplômé d’histoire sous la direction de Bernadette Barrière : « Nieul, siège d’une châtellenie épiscopale XIIIe-XVe ».

2001

Conférence : « Les peintures murales du Limousin ».

Exposition à la B.F.M. : « Le passé dans le présent » (une partie de l’exposition tenue en 2000).

Conférence de Guy Lintz : « Les résultats des fouilles de Saint-Gence ».

Exposition : « Moulins, étangs, rivières » du canton de Nieul et de ses environs.

Conférence de Irène Aubrée, Doctorante, Professeur d’histoire et géographie : « Les Grandmontains en Limousin ».

Conférence-diaporama de Mme Françoise Ardillier-Carras, Maître de conférence à l’Université de Limoges : « Le patrimoine de l’eau en Limousin ».

2000

Conférence de Philippe Grancoing, Docteur en histoire, Professeur agrégé en classes préparatoires : « Héritages de l’Ancien Régime et engouement pour la villégiature à la campagne : Les châteaux au XIXe siècle dans le canton de Nieul ».

Exposition : « Regards sur le passé dans le canton de Nieul des origines à l’an 2000 ».

Conférences de Mrs. Floc’h, Lintz, Zimmer. Clôture avec les Reijauvis.

Présence de Mémoire du Canton de Nieul aux manifestations de « Lire en fête » aux Archives Départementales.

Visite commentée par le Dr. Moreau de Jade à Saint Victurnien.

Visite commentée de l’exposition « Réserves dévoilées » au musée de l’Evêché.

1999

Visite commentée de la B.F.M. (deux visites ont été nécessaires en raison du nombre de personnes intéressées).

Exposition à l’occasion de la sortie de l’ouvrage : « Des écoles et des hommes au service du progrès de l’agriculture dans le canton de Nieul au XIXe siècle ».

Conférence de G. Lintz, Archéologue, Conservateur du patrimoine au service régional de l’archéologie : « Les premières fouilles de l’agglomération gauloise de Saint-Gence ».

Conférence d’information de Marie-Françoise Pérol-Dumont, Député de la Haute-Vienne, relative à la « Loi sur un aménagement durable du territoire : Quels découpages pour la France de demain ? Communes, cantons, départements, régions, pays et agglomérations ? » suivie d’un débat.

Visite de l’exposition « Valérie et Thomas Beckett » au Musée de l’Evêché.

Conférence de Béatrice Cauüet, Archéologue, Chercheur au CNRS, U.T.A.H., Maison de la recherche, Toulouse-le-Mirail : « L’exploitation de l’or chez les Lemovices ». Et présentation de l’exposition : « Les mines d’or gauloises en Limousin » et visite des vestiges d’une aurière antique à Chaptelat. 

Conférence de Jean-Pierre Floc’h, Maître de conférences à la faculté des sciences de Limoges : « La météorite de Rochechouart a t-elle changé la face du monde ? »

1998

Conférence de Maurice Robert, Ethnologue : « La sorcellerie particulièrement en Limousin ».

Conférence-projections de Georges Magne, Chargé d’études principal au C.A.U.E. :

« Caractéristiques et restauration de l’architecture traditionnelle limousine ».

Visite de l’exposition « Visages d’Egypte » commentée par J. M. Imbert au Musée de l’Evêché.

Visite de Moutier d’Ahun, du Musée National de la Tapisserie à Aubusson, de la manufacture Saint-Jean et de la Chapelle de La Borne commentée par Catherine Combrouze.

Comice agricole de Saint-Gence.

Exposition : « Moines Cisterciens en Limousin » commentée par Bernadette Barrière.

1997

Conférence de Michel Galliot, Ingénieur à Météo-France : « La météorologie : histoire locale et géographie mondiale ; De l’histoire de la météorologie en Haute-Vienne depuis 200 ans : les chroniques locales et les grands hommes ; Un coin de France au bout du monde : une mission aux îles Kerguelen en 1996 ».

Conférence de Claude Caullet, Professeur émérite à la faculté des sciences : « Les eaux résiduaires en milieu rural, exemple du canton de Nieul ».

Visite de l’exposition « Papiers peints » commentée par Véronique Notin au Musée de l’Evéchée.

Visite du vieux Saint-Léonard et du site de Villejoubert commentée par M. Charpentier.

Journée conservation du patrimoine dans le canton de Nieul avec T. Zimmer, Inspecteur des monuments historiques, M. Tillmant d’Auxy, restaurateur, M. Poncet, architecte des Bâtiments de France, M. Bayle, de l’Atelier du vitrail dont la visite clôt la journée.

Comice agricole de Chaptelat.

Visite commentée des fresques des Salles Lavauguyon et du château de Rochechouart par Catherine Combrouze, Conférencière.

Conférence illustrée de projections de Irène Aubrée, Professeur d’histoire géographie en collaboration avec le Centre de recherches en histoire et archéologies médiévales de l’université de Limoges : « L’abbaye cistercienne de Boeuil au Moyen-Âge. Le patrimoine et sa gestion ; les vestiges archéologiques ».

Institutions qui soutiennent le musée de l’association reconnue d’intérêt général :


         
 

Suivez-nous sur :

Rejoignez-nous sur Facebook